Meilleures pratiques de nettoyage des hôpitaux

nettoyage des hôpitaux

Garder un établissement hospitalier sûr pour les patients et les travailleurs de la santé en visite devrait être une priorité pour tout hôpital, mais ce n’est pas toujours le cas. Selon les études, des milliers de personnes meurent chaque année de maladies acquises dans les hôpitaux. Cette statistique effrayante met en évidence certaines des défaillances des systèmes de nettoyage traditionnels. Voici les meilleures pratiques de nettoyage en milieu hospitalier.

Porter les gants correctement

L’utilisation inappropriée de gants propage des bactéries dangereuses. Plusieurs techniques sont recommandées pour contrôler les contaminants, en commençant par l’attribution de gants différents pour les tâches ménagères, les chambres des patients et les travaux impliquant des articles très sales. Les gants doivent toujours être changés entre les patients, ne doivent jamais être portés dans les couloirs et doivent être changés lors du passage d’une zone résidentielle à un espace de toilettes partagé. De plus, les équipes de nettoyage doivent se laver les mains après avoir retiré leurs gants.

Se concentrer sur les zones à contact élevé

Comme dans les toilettes publiques et les installations scolaires, chaque administrateur d’hôpital devrait demander au personnel de se concentrer sur les surfaces les plus touchées. Cela comprend les barrières de lit, les poignées de porte, les téléphones et les télécommandes dans les chambres des patients. Étant donné qu’un plus grand nombre de personnes ont touché ces zones, il existe une plus grande probabilité de bactéries dangereuses soient présentes.

Travailler des zones propres aux zones sales

L’une des plus grandes erreurs dans le nettoyage commercial moderne est de commencer par les endroits les plus sales, généralement les toilettes, vers les plus propres. Il y a beaucoup de probabilité de répandre les éléments pathogènes d’une salle de bain ou d’une cuisine. Pour éviter cela, il est conseillé d’utiliser un nettoyeur vapeur afin de désinfecter les salles. Le nettoyage à l’hôpital devrait commencer par les chambres des patients en meilleure santé aux toilettes des salles où se trouvent les patients les plus malades.

Limiter la pollution atmosphérique

Comme il y a beaucoup de risques biologiques dans les établissements de santé, les déchets doivent être contenus dans les sacs et poubelles où ils ont été déposés. Pour empêcher les bactéries de pénétrer dans l’air, il est recommandé que les travailleurs éloignent les draps souillés de leur corps avant de les placer – et non de les jeter – dans des poubelles à linge. Les sacs poubelles doivent être attachés sans libérer l’excès d’air dans le sac.

Éviter la contamination croisée

Le plus grand défi pour les équipes de nettoyage des soins de santé est probablement d’éliminer les contaminants là où ils se trouvent à l’hôpital. Les vadrouilles et les chiffons sont propagent inévitablement les bactéries dans d’autres parties de l’installation. En utilisant une technique révolutionnaire de pulvérisation, d’aspiration et d’élimination des contaminants, l’équipe de nettoyage peut être certaine que les bactéries ne quittent pas la pièce.

Éliminer les matériaux contaminés en toute sécurité

Savoir comment et où éliminer les objets utilisés doit être aussi important que le système de nettoyage. Que vous ayez des draps sales ou du matériel biologique contaminé provenant des cliniques, assurez-vous qu’il n’y ait aucun risque de contamination pendant leur retrait.

Laisser un commentaire