Astuces pour exceller dans son métier d’infirmier

métier d’infirmier

Servant d’interface entre les médecins et les patients, la profession d’infirmier s’affirme de plus en plus. Depuis la tenue des dossiers médicaux jusqu’au contrôle de l’état de santé des malades, ce métier n’est pas de tout repos. Pour pallier les souffrances des patients, l’infirmier ne ménage vraiment pas sa peine. Découvrez les minimums d’attributs que les infirmiers se doivent d’avoir afin de s’occuper correctement de leurs patients.

Faire preuve de dévouement

Les horaires qu’on impose aux infirmiers sont de plus en plus décalés et variés, ce qui explique leur emploi du temps instable. Devenir infirmier est synonyme d’une organisation de la vie personnelle en fonction des horaires difficiles de l’hôpital. C’est la raison pour laquelle opter pour ce métier nécessite un entier dévouement pour les patients. En effet, un infirmier fait de nombreuses heures supplémentaires. Il doit être disponible en toute heure dans la mesure où on peut solliciter ses services même pendant les week-ends et les jours fériés. En plus de l’emploi du temps qu’on les avise, ils doivent toujours se tenir prêts à recevoir des appels d’urgence pendant leur jour de repos pour combler le manque de personnel.

Polyvalence, condition sine qua non du bon fonctionnement du métier

La fonction d’un infirmier ne se limite pas aux simples soins médicaux. Il faut en effet faire preuve d’une très grande polyvalence, car on peut lui solliciter plusieurs services. En plus de faire preuve d’une technicité médicale, un infirmier doit aussi avoir un grand sens de l’observation ; développer un grand esprit d’équipe et s’informer en permanence des éventuelles évolutions technologiques dans le secteur médical. De plus, devant les innombrables dossiers et patients auxquels il faut faire face, les infirmiers doivent avoir une mémoire sans faille. Ils doivent se souvenir de tous les détails de chacun des patients (processus de la maladie, médicaments ingurgités, durée de traitement prescrit, résultats du labo, des analyses d’urines, pour ne citer que quelques-uns).

Gestion optimale de ses émotions

Pour être un bon infirmier, il est fortement requis d’avoir une bonne résistance nerveuse. Plusieurs évènements difficiles peuvent survenir au cours de l’accomplissement de ce métier. Ils pourraient même être confrontés à la mort de l’un de leurs patients. Bien évidemment cela peut très bien les affecter. Néanmoins, il faut faire preuve de calme et d’une très bonne maîtrise de soi en tachant de se distancier émotionnellement. Les infirmiers se doivent d’affronter aux mieux chaque situation.

Un métier très physique

S’agissant d’un travail multitâche, les infirmiers doivent continuellement s’attendre à de grosses journées. Ils seront debout en permanence, marcheront des heures et porteront sur eux le poids des patients. Certains infirmiers sont même obligés de suivre des séances de kiné pour mieux se tenir droits et supporter les charges. Ce travail occasionne pour la plupart des cas des douleurs au niveau du dos.

Focus sur la tarification

En ce qui concerne la tarification de soins infirmiers, il existe une grille de salaire. Néanmoins, celle-ci est destinée uniquement pour les titulaires de la fonction hospitalière. Il faut donc être patient et enchaîner tout d’abord les CDD avec le salaire de base. Ce salaire est susceptible d’augmenter avec les primes engendrées par le travail la nuit, le dimanche et les jours fériés.

Laisser un commentaire